La fille du 14 juillet

Un film de Antonin Peretjatko

 

Ce premier long-métrage d’Antonin Peretjatko nous invite à suivre la fille du 14 juillet – appelée également Truquette – dont tombe amoureux Hector, un gardien de musée qui va tenter de la séduire. Ces deux-là, accompagnés de trois comparses, quittent Paris à la fin juillet pour partir en vacances dans le sud de la France. Seulement, la terrible crise économique contraint le gouvernement à avancer la rentrée d’un mois et le pays se retrouve ainsi en proie à une grande agitation.

La fille du 14 juillet est une comédie totalement absurde, caustique, dont le discours social corrosif révèle un regard situationniste porté sur notre société. L’esprit rebelle qui porte le film évoque mai 68 et la libération de toutes les entraves. On pense parfois à Buñuel, à Bertrand Blier, ou encore à certaines comédies françaises des années 70. Animée d’une folie douce, cette belle histoire d’amour fait souffler un vent de liberté salutaire. Voilà un film qui ne plaira sans doute pas à tout le monde, mais que je conseille vivement aux amateurs de cinéma loufoque et subversif.

À noter : cette édition DVD nous permet vraiment d’appréhender l’univers du réalisateur, en nous donnant à voir quatre de ses courts-métrages.

Loïc

 

OPAC Détail de notice

OPAC Détail de notice

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.